Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Elle voulait juste être heureuse, un roman de Géraldine Dalban-Moreynas

Après l’incroyable succès d’On ne meurt pas d’amour récompensé par le Prix du premier roman en 2019, qui relatait la passion addictive et destructrice entre une femme sur le point de se marier et son nouveau voisin, jeune père de famille, Géraldine Dalban-Moreynas persiste et signe dans la narration des histoires d’amour… malheureuses.

 

Cette fois encore, son nouveau roman est une histoire d’amour malheureuse et dévastatrice, mais il se finit par une résilience, une reconstruction. L’auteur qui a commencé sa carrière comme journaliste, avant d’être à la tête de la communication du Ministère de la cohésion sociale et de la Parité en 2016 ferme son agence de communication en 2018 pour se lancer dans un nouveau challenge : la décoration. Elle crée alors M.conceptstore, l’e.shop et ouvre une boutique parisienne à Montmartre où elle vend des objets de décoration venant de Marrakech. Des milliers de followers la suivent sur son compte instagram : @geraldinefromlabutte.
Dans son nouveau roman, l’auteur s’inspire d’éléments de sa biographie. L’héroïne est conseillère en communication de Roselyne Bachelot, dirige une agence de communication, achète un riad à Marrakech où sa mère est née tout comme celle de l’auteur. Après l’échec de son histoire d’amour, elle s’y ressource puis à l’âge charnière de la quarantaine a envie de tout déconstruire pour mieux reconstruire et de  directrice d’une agence en communication devient directrice d’un magasin et d’un site internet de décoration. Une reconversion qu’a aussi vécu l’auteur car l’héroïne dont elle nous parle a le même cursus professionnel qu’elle, mais à aucun moment l’auteur ne parle d’elle à la première personne. La lecteur apprend juste  fortuitement à la fin du roman que l’héroïne qui n’a pas de nom jusque là s’appelle Géraldine.

Dès la première page, le lecteur est captivé, scotché  et comme l’héroïne a besoin de comprendre, de savoir pourquoi.

«Il l'a quittée la semaine dernière. Plus exactement le mardi soir de la semaine dernière à vingt et une heure quinze. La nuit d'avant, ils ont fait l'amour trois fois. Lorsqu'ils se sont couchés, vers minuit, un peu avant que le réveil ne sonne, vers six heures trente, et au milieu de la nuit, mais comme elle n'a pas allumé la lumière, elle ne sait pas très bien quand exactement. Comme ça, elle dirait vers trois ou quatre heures du matin. En fait, ce n'est pas très important.
Dans les mois noirs et les nuits blanches qui suivirent, elle se demandera longtemps comment un homme peut faire l'amour trois fois dans la nuit à une femme qu'il va quitter le lendemain. Peut-être justement parce qu'il sait qu'il va la quitter. Lui jurera que non, la veille, il ne savait pas.»  

 

L’héroïne est dévastée, tétanisée. Elle est terrassée par la douleur et finit par faire un burn out. Le ciel lui tombe sur la tête. Pour elle, c’est l’incompréhension la plus totale car  avec cet homme rentré sur Tinder, c’était l’amour fou, ils venaient de visiter une maison qu’ils comptaient acheter et avaient réservé un voyage à Bali pour elle et sa fille et lui et ses deux garçons pour les grandes vacances.
Un roman qui parle de rencontres sur internet, de coup de foudre, de famille recomposée , d’illusions perdues et de renaissance.


Catherine Merveilleux

 

 

 

 

 


#albinmicheleditions, #ellevoulaitjusteetreheureuse, #romanautobiographique, #catherinemerveilleux, #tinder, #riad, lejouretlanuit.net, #Marrakech, #Newyork, #instagrameuse

Ruptures et conséquences, un roman de Madeleine St John

 

 

 

Nicola vit à Londres dans le quartier de Notting Hill avec Jonathan, la trentaine comme elle, dont elle est très amoureuse. Jusqu'à ce soir fatal où Jonathan lui annonce brutalement que tout est fini entre eux.

 

 

 

En savoir plus...

Mardi soir 19h, un roman Feel good de Gilles Legardinier

 

 

Avec Mardi soir 19h, Gilles Legardinier, auteur de nombreux bestsellers signe une comédie romantique pleine d’humour, d’empathie et d’amour. Un livre qui redonne foi en l’humain avec des personnages authentiques et attachants. Un livre qui montre qu’il n’est jamais trop tard pour réagir et se remettre en question.

 

 

En savoir plus...

Une élection ordinaire ou Eric Zemmour, président de la République

 

Mai 2016, la France s’apprête à élire son nouveau président. Les partis politiques ont perdu toute crédibilité auprès des Français. Hostile, le peuple n’a plus confiance en ses élus et ne voit plus en eux que des opportunistes qui poursuivent des objectifs personnels et qui n’ont plus aucun idéal, ni aucune vision politique de l’avenir.

En savoir plus...

 

03/06/2015

Un Baiser qui palpite là, comme une petite bête, un roman de Gilles Paris

Le titre du dernier roman de Gilles Paris est inspiré du célèbre poème de Rimbaud, Roman écrit en 1870. En 1870, Rimbaud a 16 ans. C’est un adolescent fugueur en révolte contre l’ordre établi. Dans ce poème, Rimbaud exprime toute l’intensité des émois amoureux lors de l’adolescence. Il commence par cette phrase : On n’est pas sérieux lorsque l’on a dix-sept ans. Nuit de juin ! Dix-sept ans ! - On se laisse griser. La sève est du champagne et vous monte à la tête...On divague ; on se sent aux lèvres un baiser Qui palpite là, comme une petite bête.

 

En savoir plus...

Le Charme discret des séries, un essai passionnant de Virginie Martin

 

Le Covid et les confinements successifs ont amplifié l’emprise chronophage des séries dans notre vie et sur notre inconscient. Cela a t-il des répercussions sur notre façon d’appréhender le monde ? Quel est l’impact des séries ? Virginie Martin s’est penchée sur ce phénomène et analyse avec pertinence ces questions dans son essai Le Charme discret des séries.

 

En savoir plus...

Mourir d’aimer ou l’Affaire Gabrielle Russier

 

 

 

C’est aux éditions Gaussen que Jacques Layani, qui a publié des biographies, des poèmes et des essais dont quatre sur Léo Ferré, vient de publier un livre très émouvant sur l’histoire de Gabrielle Russier, ce professeur de lettres qui est morte d’avoir trop aimer. Le livre s’intitule La Dyane rouge. Vie et mort de Gabrielle Russier.

 

 

 

En savoir plus...

Le dernier roman d’Alexandre Jardin, La Plus que vraie

 

 

Dans son précédent roman intitulé Française, Alexandre Jardin, l’un des auteurs les plus lus et les plus aimés en France, décidait de s’ancrer dans la réalité et ses turbulences et de révolutionner le roman social et populaire avec un roman façon Zola, surréaliste et poétique d’une violence inouïe. Allait-il continuer dans cette voie ?

 

 

En savoir plus...

Les nouvelles menaces mondiales - La grande pandémie du déni

 

 

Dans son essai, Les nouvelles menaces mondiales - La grande pandémie du déni, Sébastien Boussois met en exergue le fait que la pandémie de Covid 19 fait vaciller et ébranle le mythe d’un Occident fort et intouchable.

 

 

 

En savoir plus...

Tout ça pour ça.

Ils voulaient tout changer. Ils ont échoué

 

Le bilan Macron : un constat accablant et consternant.


Un essai passionnant sur l'histoire d'une promesse non tenue. Celle du renouvellement de la classe politique et de ses vieilles pratiques, à l'heure où la crise de la démocratie représentative est à son paroxysme.

 

 

 

En savoir plus...


Email