Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Emmanuel, le Faux prophète, un essai passionnant de Julien Aubert

Julien Aubert, député du Vaucluse, qui était condisciple d’Emmanuel Macron à l’ENA en 2004, sort en librairie un essai sur le Président de la République française. Avec intelligence, perspicacité, sans malveillance aucune, mais aussi sans complaisance, il esquisse le portrait de celui qui, inconnu des Français, réussit à 40 ans, grâce à son charisme et au soutien des médias, l’exploit de parvenir au plus haut sommet de l’Etat. Il analyse ensuite comment et pourquoi ses électeurs ont été victimes d’une illusion et comment celui qui, tel un prophète, emmena derrière lui une foule de Français de bonne volonté en prétendant briser le clivage Droite-Gauche et ouvrir une 3ème voie n’était en fait qu’une chimère.

 

L’ouvrage est extrêmement bien documenté, précis. L’auteur n’est jamais agressif. Il expose des faits, fait une analyse de ceux-ci. Il décortique les ressorts idéologiques du Macronisme. Celui-ci avec panache et flamboyance promettait une révolution, un écroulement de l’Ancien monde, l’avènement d’une nouvelle ère et la fin du vieux clivage désormais périmé et obsolète Droite/Gauche or paradoxalement, avec la révolte des Gilets Jaunes, la révolution, explique Julien Aubert, a failli se produire contre Emmanuel Macron. Dans la lettre tristement prémonitoire que l’auteur adressa au nouveau Président de la République qu’il tutoyait, en tant qu’ancien camarade, au lendemain de sa victoire, Julien Aubert entrevoyait déjà les raisons pour lesquelles, cet homme risquait de décevoir et à quel point la réaction du peuple français pourrait être violente car il savait que l’alliance de la technocratie et du libéralisme-mondialisé risquait de laisser sur le bas-côté de la route bon nombre de Français.

Il explique pourquoi l’Election de 2017 fut le résultat d’un quiproquo et comment le programme du Président n’était qu’un catalogue à la Prévert d’idées reçues et de wishful thinking et comment il a, en fait, créé un nouveau clivage. Dans son ambition de créer une start-up nation, il a provoqué un nouveau clivage entre ceux qui ont du talent et qui réussissent économiquement et « ceux (N.D.L.R expression qui fait froid dans le dos) qui ne sont rien » car le talent selon Macron crée un certain élitisme.


L’auteur avec méthodologie relate les réformes abordées et non abordées et les analyse. Il démontre aussi à l’aide d’exemples précis que celui que l’on a surnommé Jupiter après son élection est hostile au droit à l’amendement et préfère sauter la phase débat parlementaire en imposant une procédure d’urgence ou en procédant par ordonnances. Il démontre aussi comment son idéologie et ses propos sont modulables, polymorphes selon l’interlocuteur ou la situation. « Jupiter serait-il Janus ? », s’interroge t-il. Selon l’auteur, Emmanuel Macron a réalisé un véritable hold-up politique et ceux qui croyaient à l’émergence d’un nouveau paradigme voient leurs yeux se déciller au fil des événements et des décisions, qui au nom de l’équilibre budgétaire laissent le modèle français se dissoudre dans la mondialisation et régresser. Désormais, la notion de service public passe au second plan, que ce soit dans le domaine des transports, de la santé où la raréfaction de l’offre de soins est une catastrophe ou de la sécurité et de l’éducation bref, l’économisme érigé en politique d’Etat met au second plan la vision politique au nom de la realpolitik budgétaire. Julien Aubert dénonce aussi les déclarations aberrantes proférées au sujet du réchauffement climatique qui n’est pas uniquement le résultat  de l’action de l’homme comme le proclame une autre prophétesse, Greta Thunberg, contre laquelle il s’insurgea lorsqu’elle intervint à l’Assemblée nationale. L’auteur aborde aussi la politique d’immigration de celui qui était sur les bancs de l’ENA avec lui en 2004 et explique qu’Emmanuel Macron, comme dans les théories dites néo-libérales, estime que l’augmentation démographique est considérée comme un facteur déterminant de la croissance, notamment dans le modèle de Robert Solow qui a servi de base à l’économie classique. Il suffit d’intégrer les immigrés, de les former afin qu’ils donnent une impulsion nouvelle à notre société. Seul hiatus, Emmanuel Macron omet de donner la recette miracle qui va sauver une intégration en échec depuis trente ans.


L’essai se termine par un chapitre intitulé "Oser la France", véritable hymne à la France, pays des droits de l’homme et au patrimoine que peut transmettre la France, terre de culture et de civilisation, flambeau qu’il faut porter et perpétuer au lieu de chercher une autre terre promise.

Un essai percutant, mais sans haine, sans agressivité, factuel qui se base uniquement sur des faits et des déclarations, non sur des impressions, des on-dits ou des préjugés.

Un ouvrage sérieux, passionnant et documenté qui se lit d’une traite.

 


Emmanuel, le Faux prophète

Un essai de Julien Aubert paru

aux éditions du Rocher
Sortie le 11/09/2019

 

Catherine Merveilleux


@julienaubert, #vaucluse, #ena, #depute @editionsdurocher, #emmanuelmacron, @presidentdelarepublique, #essai, #catherinemerveilleux, lejouretlanuit.net


Email