Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

La Philo des Super-Héros, un essai passionnant

Non, la Philosophie n’est pas un domaine ésotérique réservé à des iconoclastes barbus. Elle est dirige la vie de nos super-héros favoris et motive leur actions héroïques pour sauver le Monde des Forces du mal.

 

Superman, par exemple est un fan et un fervent disciple de Socrate et tous ses copains de Hulk à Wonder Woman, en passant par Kick-Ass et Dark Vador traversent des crises existentielles et se posent des questions philosophiques brûlantes, essentielles et cruciales.

En consultant cet ouvrage, le lecteur apprendra pourquoi Dark Vador a besoin d’une séance de psychanalyse chez Freud, comment Hulk est capable d’introspection. Il découvrira aussi en quoi Kick-Ass incarne la pensée sartrienne et en quoi Wonder Woman est très proche de la pensée kantienne.

L’univers des Comics s’avère une formidable matière à philosopher. Les fans de Comics le savent très bien car ils connaissent parfaitement les dilemmes moraux posés à Batman et à tous les super-héros au cours de leurs aventures.

Mais, au fait, quelle est la définition d'un super-héros ? D’après le Petit Robert: « C’est un personnage fantastique doué de pouvoirs surhumains.» et d’après le Petit Larousse «C’est un héros aux pouvoirs extraordinaires combattant des menaces contre lesquelles les forces de l’ordre traditionnelles restent impuissantes.» Les auteurs ajoutent quelques caractéristiques impératives, à savoir que le super-héros est doté de super pouvoirs, qu’il officie dans un costume (le plus souvent en lycra !) pour préserver son anonymat (Spider-Man) ou pour inspirer la peur (Batman), qu’il vit sous une double identité et qu’il œuvre pour le Bien commun. Les Watchmen, quant à eux, apportent une riposte circonstanciée à la nouvelle criminalité.
Dans un style vif et didactique, les auteurs réussissent, dans cet essai, à faire émerger les implications philosophiques des aventures de nos super-héros favoris et à aborder les thèmes de la liberté (Epictète, Sartre), du destin (Spinoza) qui poussent les super-héros à s’investir dans leur mission, de la nature ( Descartes,  Nietzsche et de Thomas Hobbes). Ils abordent aussi l’action qui s’oppose à la paresse dont est immédiatement puni Spider-Man lorsqu’il y succombe. Le super-héros n’a pas le droit de se reposer. Les auteurs se demandent aussi ce que doivent faire les Super-Héros lorsque la loi disjoncte. C’est notamment le cas de Super-Man et de Captain America qui s’inscrivent dans un positivisme juridique et qui respectent la loi tout comme Socrate le préconisait. Dans l’univers des Comics, la volonté est la force la plus puissante de l’univers comme l’érige en principe Schopenhauer dans ses écrits. Quand on veut on peut. Tel est l’adage en lequel tous les super-héros semblent croire. La morale est aussi très fréquemment évoquée dans tous les Comics consacrés aux super-héros car les Super-Héros sont souvent placés face à des dilemmes éthiques du type «La fin justifie-t-elle les moyens ?». La morale utilitariste s’oppose alors dans certains cas à l’impératif catégorique kantien. Kant défend, en effet, l’idée d’une dignité et d’une valeur absolue attachée à chaque existence. Les super-héros sont parfois écartelés entre une morale déontologique avec des impératifs catégoriques et une morale utilitariste qui fonctionne sur le mode hypothétique. A premières vue, nos héros paraissent manichéens, mais en y regardant de plus près …ce n’est pas toujours le cas.
Les auteurs, Elodie Denis & Jonas Mary réussissent ce tour de force d’écrire un ouvrage de référence très analytique et passionnant qui intéressera autant les fans de Super-Héros que les Philosophes avertis, les philosophes néophytes et que les adeptes de Pop Philosophie.

 


La Philo des Super-Héros.
Un essai d’Elodie Denis & Jonas Mary.
Editions de l’Opportun
Sortie le 24 août 2017

Catherine Merveilleux