Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Le Livre des sœurs d’Amélie Nothomb, un conte noir sur les relations familiales

Un an après Premier sang, qui lui valut le Prix Renaudot, où elle se glissait dans la peau de son père et racontait son enfance malheureuse marquée par la mort de son père et le désamour de sa mère, Amélie Nothomb publie Le livre des sœurs et dans ce conte noir et cruel nous plonge dans l’exploration des relations familiales toxiques.

Dans ce nouveau roman, la romancière avec son regard pertinent et impertinent explore les liens entre parents et enfants. Le synopsis est le suivant : Florent et Nora ont un coup de foudre réciproque l’un pour l’autre, à la suite duquel ils éprouvent un amour fou, fusionnel. Tout le monde leur prédit, non sans quelque jalousie, que cet état de grâce ne durera pas et que dès qu’un enfant apparaîtra, il s’évanouira ou s’affadira. Or contrairement aux prédictions, leur amour fusionnel persiste. Ils vivent dans une véritable bulle où, il n’y a aucune place pour Tristane, leur petite fille. Pour elle, c’est une véritable traversée du désert, au niveau affectif ; elle a soif d’amour et souffre cruellement de cette carence. Elle ne pleure pas, se fait discrète pour ne pas perturber cette perpétuelle idylle dont elle est exclue et fait tout pour être sage et ne pas déranger. Elle ne parle pas, s’applique à être fade, à ne pas briller en société.
Elle tombe de Carrybde en Sylla et est traumatisée à vie lorsque sa mère déclare à son père, en parlant d’elle, en pensant qu’elle ne l’entend pas, qu’elle est «terne». Cette réflexion entendue par hasard la poursuivra toute sa vie car les mots ont parfois un pouvoir important et laisse des cicatrices indélébiles . Or son manque d’éclat n’est que la conséquence et le symptôme de l’absence d’affection de ses parents.
Dans son malheur, Tristane découvre un incroyable bonheur, celui d’avoir une petite sœur, Laetitia et pour elle c’est un éblouissement. Les deux sœurs sont en totale symbiose. L’amour entre enfin dans la vie de Tristane. C’est un sentiment intense et flamboyant. Le lien entre les deux sœurs est indéfectible. Elles sont en parfaite et totale symbiose. Au bout de quelques années, Tristane parvenue à l’âge adulte s’apercevra que les mots, en fait, ont ou n’ont que le pouvoir qu’on leur donne…

 

Un roman tantôt noir, tantôt joyeux qui nous montre comment les parents peuvent parfois détruire leurs enfants et leur faire perdre toute confiance en eux car le désamour est parfois encore plus néfaste que la haine ou la violence. Un humour grinçant et des personnages attachants et insolites comme la tante Bobette de Tristane, alcoolique invétérée en adoration devant sa nièce. Ce qui lui donne confiance en elle et l’encourage à passer son bac et à poursuivre des études supérieures.

 

Le mercredi 9 novembre prochain, l'association Aubagne Développement Culture et Création (AD2C) aura le plaisir de recevoir pour le plus grand plaisir de ses fans la romancière Amélie Nothomb, à l’occasion de la sortie de son dernier roman, Le livre des soeurs paru chez Albin Michel. Cette rencontre aura lieu à 15h à L’Espace des libertés à Aubagne. Elle sera suivie d’une séance de dédicaces.

 

Le livre des sœurs

Un roman d’Amélie Nothomb.

Editions Albin Michel


Catherine Merveilleux


#albinmicheeditions, #amélienothomb, #lelivredessœurs, #sororite, #desamour, #amour, #catherinemerveilleux, lejouretlanuit.net


Email