Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Pars, oublie et sois heureuse de Pierre Mérot

À l’automne de sa vie, Pierre s’éprend d’une collègue de son âge, belle, libre et indépendante. Comme il le dit lui-même, il est sexagénaire : «un mot qui commence très bien mais finit assez mal.» Ce qui aurait pu être une banale rencontre va devenir une passion brûlante.

Le lecteur prend connaissance de cette passion grâce à la relation épistolaire que l’auteur entretient avec celle qui attise sa flamme. Paradoxalement, les lettres de Pierre Mérot adressée à Sandrine Courbet sont les seules lettres publiées. Les réponses ne le sont pas. Ce qui est intrigant.

 

Pierre semble se monter la tête tout seul. Peut-être l’élue de son cœur le rabroue-t-elle, le méprise-t-elle. Il exige cependant toujours davantage. Il parvient malgré l’apparent détachement de sa belle à obtenir des moments de félicité sexuelle qui semblent les combler tous deux. Cependant, plus il s’amourache de cette « délinquante des sentiments », plus elle semble lui échapper. Dès le début de leur liaison, sa Dulcinée lui fait remarquer qu’ils sont «incompatibles». Elle reste sourde à ses messages, ne lui répond pas, refuse de partir en week-end amoureux à Deauville avec celui qui l’a placée sur un piédestal et qui l’idolâtre. Le lecteur se dit : Mais comment peut-il être aussi aveugle ? Comment ne comprend-il pas que son amour est voué à l’échec ?  Elle a raison. Ils sont incompatibles. Elle, le petit tanagra qui pèse 40 kilos et lui le gros balourd qui pèse 100 kilos. Elle, la fille des îles, la fleur exotique venue de Manille et lui le professeur de lycée, qui boit trop, qui mène une vie trop prosaïque, qui n’ose pas bouger de chez lui parce qu’il y a des manifestations dans Paris et qui se prend pour un baroudeur parce qu’il ose prendre le bus. Il s’aveugle, en toute conscience et se jette à mots et à corps perdus dans une relation qui le nourrit et le détruit à la fois. Mais n’est-ce pas là le propre de la passion amoureuse ? Elle lui souffle le chaud et le froid, lui cache des pas entiers de son existence, a des secrets pour lui. Comment n’ouvre-t-il pas les yeux ? Notre amoureux transi a cependant des éclairs de clairvoyance, mais est vite à nouveau aveuglé par la passion qui le consume. Il finit même par aimer ses trahisons, ses mensonges, son indifférence et sa duplicité. La belle continue à entretenir une relation avec un vieil amant à Cannes, rejoint son mari à Bali, mais notre anti-héros continue néanmoins à se cramponner  à sa passion. Petit à petit,  les illusions de Pierre s’envolent et il s’aperçoit du mélange douloureux de pragmatisme cynique, de culpabilité superstitieuse, d’élans sincères et de fausseté maladive qui habitent l’élue de son cœur.

 

Pourquoi s’obstine -t-il ? Le cœur a ses raison que la raison ne connaît pas  et les affres que traverse notre antihéros sexagénaire et balourd sont aussi sublimes que les souffrances du jeune Werther, premier roman de Goethe, manifeste exalté de l’impétueuse jeunesse, d’un romantisme exacerbé. La plume acérée de Pierre Mérot, l’auteur de Mammifères et de Toute la noirceur du monde décrypte dans ce roman épistolaire avec une autodérision impitoyable et une précision chirurgicale les affres de la passion et ses méandres.


Catherine Merveilleux

 

#editionsalbinmichel, #PierreMérot, #Parsoublieetsoisheureuse, #roman, #catherinemerveilleux, lejouretlanuit.net, #goethe, #lessouffrancesdujeunewerther

Inceste de Virginie Talmont

 

Avec Inceste, Virginie Talmont signe un livre très personnel, très intime qu’elle publie sous un pseudonyme. Journaliste dans un grand quotidien national pendant des années, mariée et mère de trois enfants, elle est désormais psychologue clinicienne et psycho-thérapeute. Dans ce livre, elle relate sa descente en enfer lorsqu’à la suite de la naissance de sa fille, elle ouvre la boîte de Pandore de ses souvenirs et découvre la raison de ses souffrances psychiques.

 

En savoir plus...

L’unique goûte de sang, un livre coup de poing

 

 

 

Pour son premier roman, Arnaud Roman signe un livre d’une puissance inouïe. L’histoire commence à Chattanooga, au cœur du Tennessee dans les années 20 à une époque où le lynchage des noirs était une pratique encore courante. Une plongée dans le racisme et un pan de l’histoire des Etats-Unis qui fait froid dans le dos.

 

 

 

En savoir plus...

Tristane Banon s’insurge contre la Guerre des sexes

Dans son essai La Paix des sexes, Tristane Banon, qui 10 ans avant Metoo osa briser le silence et dénonça l’agression sexuelle dont elle se disait avoir été victime, s’insurge contre la dictature néo-féministe victimaire et la guerre des sexes.

« Je suis une femme, je ne suis pas une victime, je l’ai été, ces choses là passent.
Quand le statut de victime tend à devenir une valeur ajoutée, un anoblissement que certaines veulent acquérir à tout prix comme on cherche à atteindre un statut social, je pense, au contraire, qu’héroïser la victime plutôt que de vouloir la respecter, c'est tuer la guerrière, assassiner la créatrice, valoriser la soumise, poser un interdit sur le fait que la femme soit l'égale de l'homme»

En savoir plus...

La Traversée des temps, le projet titanesque d’Eric Emmanuel Schmitt

Il y a plus de 30 ans, Eric-Emmanuel Schmitt s’est lancé un défi : raconter 8 000 ans de l’histoire de l’humanité par le prisme du regard de Noam né il y a 8 000 ans dans un village lacustre et qui, devenu immortel, traverse, grâce à ce privilège, les siècles et les générations. Un projet titanesque, pharaonique. Le tome 2, La Traversée des temps. La Porte du ciel est un véritable cliffhanger comme disent les Anglo-saxons, un véritable thriller car dès la première page, le lecteur est pris par le suspense de ce roman palpitant.

 

En savoir plus...

Ruptures et conséquences, un roman de Madeleine St John

 

 

 

Nicola vit à Londres dans le quartier de Notting Hill avec Jonathan, la trentaine comme elle, dont elle est très amoureuse. Jusqu'à ce soir fatal où Jonathan lui annonce brutalement que tout est fini entre eux.

 

 

 

En savoir plus...

Une élection ordinaire ou Eric Zemmour, président de la République

 

Mai 2016, la France s’apprête à élire son nouveau président. Les partis politiques ont perdu toute crédibilité auprès des Français. Hostile, le peuple n’a plus confiance en ses élus et ne voit plus en eux que des opportunistes qui poursuivent des objectifs personnels et qui n’ont plus aucun idéal, ni aucune vision politique de l’avenir.

En savoir plus...

 

03/06/2015

Les nouvelles menaces mondiales - La grande pandémie du déni

 

 

Dans son essai, Les nouvelles menaces mondiales - La grande pandémie du déni, Sébastien Boussois met en exergue le fait que la pandémie de Covid 19 fait vaciller et ébranle le mythe d’un Occident fort et intouchable.

 

 

 

En savoir plus...

Tout ça pour ça.

Ils voulaient tout changer. Ils ont échoué

 

Le bilan Macron : un constat accablant et consternant.


Un essai passionnant sur l'histoire d'une promesse non tenue. Celle du renouvellement de la classe politique et de ses vieilles pratiques, à l'heure où la crise de la démocratie représentative est à son paroxysme.

 

 

 

En savoir plus...


Email