Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Rencontre avec l’auteur René Frégni au Bar des amis

C’est au Bar des Amis à Marseille que l’auteur René Frégni  est venu présenter ses deux derniers essais : Les Jours Barbares (Mars 2020) et Carnets de prison ou l’Oubli des rivières (Octobre 2019) parus chez Gallimard.

FREGNI René 2017 photo Francesca Mantovani - éditions Gallimard

 

« Nous allons partager un grand moment d’humanité ! Simple, léger, lumineux pour une grande fête des mots et de l’amitié ! » avait annoncé le romancier, originaire de Marseille et ce fut effectivement le cas. L’auteur vint échanger avec ses lecteurs dans une atmosphère chaleureuse autour des thèmes favoris et récurrents qu’il affectionne: les mots, l’amour, la vie, l’écriture, la prison, la nature, les rencontres etc…
La grande actrice Andréa Férréol lut quelques pages émouvantes de ses deux derniers ouvrages qui touchèrent au cœur les personnes venues nombreuses à cette belle rencontre au Bar des amis, un social club très apprécié des Marseillais.

Grand humaniste et autodictate, René Frégni a pendant vingt ans animé des ateliers d’écriture à la Prison des Baumettes, c’est d’ailleurs, lors de l’un de ces ateliers que j’ai eu  l’occasion de rencontrer l’auteur à la Prison des Baumettes. Ayant lui-même été incarcéré à la prison militaire, pendant six mois lorsqu’il avait été considéré comme déserteur par le tribunal militaire de Metz, grâce à l’écriture, l’auteur tente, lors de ces ateliers, de rendre la prison un peu plus humaine avec des mots et de  permettre  aux personnes incarcérées de s’évader grâce à eux.
C’est d’ailleurs en prison qu’il a lui-même découvert la lecture grâce à un voisin de cellule, professeur de philosophie. A la suite de son incarcération, il a écrit  un premier roman, Les Chemins noirs où il relate son expérience. Il a par la suite été sollicité par le ministère de la Culture pour animer des ateliers d’écriture dans l’univers carcéral.

Dans Carnets de prison ou l’Oubli des rivières, René Frégni écrit :
« Chaque fois que je franchis les portes blindées d’une prison et que les surveillants fouillent mon cartable, il me semble que j’apporte à ces hommes, mieux qu’un 38 Spécial, une lime ou un téléphone portable. Chacune de mes poches est bourrée de mots, de sensations, de cris, de tendresse et d’émotion».

«Les mots sont parfois sauvages et terrifiés, parfois doux et affectueux. J’ai essayé de parler de mon travail, si modeste, dans les prisons, du rôle des livres, des mots et de l’amour tout au long de ma vie, de mon impuissance face à ces montagnes de misère et d’injustice qui s’accumulent et annoncent des jours sans doute barbares. J’ai écrit en quelques pages l’immense voyage de ma vie vers la peur et la beauté. Seule la sincérité a guidé ma main.».

Dans les Jours Barbares, René Frégni recentre les priorités de la vie sur l’essentiel : « Le coronavirus est peut-être notre dernière chance. "Il lui avait inoculé le virus redoutable de la vertu", écrit Victor Hugo. Puisse ce virus nous contraindre à cette vertu. Nous avons quelques mois pour ouvrir les yeux, pour nous rendre compte que dans les banques il n'y a rien, que les vraies richesses sont autour de nous, ces géraniums sauvages, ces bourgeons qui éclatent partout, cette lumière unique qui n'existe nulle part ailleurs. Le paradis est partout. Nous y sommes ». Peut-être effectivement que cette crise sanitaire sans précédent et que cette terrible pandémie, nous permettront de privilégier l’Etre à l’Avoir et nous ouvrira les yeux sur l’essentiel.


Catherine Merveilleux


#editionsgallimard, @renefregi, #bardesamis, #marseille, #roman, #lesjoursbarbares, #carnetsdeprisonouloublidesrivieres, #catherinemerveilleux, #lejouretlanuit.net

Isabelle, l’après-midi, le dernier roman de Douglas Kennedy

 

Après La Symphonie du hasard, Douglas Kennedy nous offre un nouveau livre tout en sensualité et en délicatesse. Spécialiste de la condition humaine et des relations de couple qu’il sait décrire mieux que quiconque, l’auteur nous dépeint dans ce roman un amour indéfectible, tumultueux et inoubliable.

 

 

 

En savoir plus...

La Liste de Varian Fry, un livre passionnant

 

2000.

C’est le nombre de juifs, artistes et intellectuels que Varian Fry a sauvés de la barbarie nazie en leur permettant de rejoindre les États-Unis. 

13.

C’est le nombre de mois, entre août 1940 et septembre 1941, qu’il lui a fallu pour réaliser sa mission depuis Marseille.

 

En savoir plus...

Avec «Française», Alexandre Jardin révolutionne le roman populaire

Alexandre Jardin, l’un des auteurs français les plus lus et les plus aimés, révolutionne le roman social et populaire par un roman coup de poing qui interpelle. Avec son dernier roman «Française» qui paraîtra le 4 juin prochain, il signe un roman façon Zola surréaliste et poétique d’une violence inouïe. Une véritable bombe où il nous parle des gens simples, ces invisibles et ces méprisés des politiques, des médias et de l’intelligentsia parisienne et de la France qui bascule dans l’injustice, la violence à travers le destin de trois sœurs Kelly, Cerise et Cindy.

En savoir plus...


Email