Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

 Sabrina Agresti Roubache, des Quartiers Nord au Palais de l’Elysée

Sabrina Roubache et son mari, Jean-Philippe Agresti.

 

Sabrina Agresti Roubache vient de publier son premier livre Moi la France je la kiffe chez Albin Michel. Un livre authentique et courageux qui est un vibrant plaidoyer pour la République et pour la France.

 

Dans ce livre qui est à la fois une autobiographie et une réflexion sur la société, l’immigration, l’éducation et l’intégration, Sabrina prône un certain nombre de valeurs : la famille, le travail et l’amour de la France. Elle croit à l’ascenseur social et aux valeurs de la République et estime que en tant que Français, nous n’avons pas que des droits, nous avons aussi des devoirs.

 

Sabrina Roubache et Dan Franck

 

Son livre pertinent et parfois impertinent relate comment venant des Quartiers Nord, très exactement de la Cité Félix-Pyat, l’une des plus pauvres de France, elle n’avait aucune relation car comme elle le dit avec humour : « C’est pas dans les Cités qu’on se fait des relations ou c’est alors pas les bonnes ! » elle a réussi, malgré tout, à la suite de rencontres déterminantes, de travail et de persévérance, à devenir productrice de cinéma, et conseillère régionale. Elle a désormais ses entrées à l’Elysée et depuis des années, c’est elle qui donne le pouls de Marseille au Président de la République.

Sa rencontre avec Brigitte et Emmanuel Macron se fait en 2016. Un soir de novembre 2016, elle est, en effet, ce soir là, conviée avec d’autres membres de la Société Civile de la Cité Phocéenne à un dîner un peu particulier à la Villa, un restaurant. assez chic du Sud de Marseille. Emmanuel Macron lance sa campagne présidentielle et veut rencontrer les Forces vives de la ville, ceux qui bossent, ceux qui font bouger la ville, ceux qui la boostent. Elle est accompagnée de Jean-Philippe Agresti, son futur mari, alors vice-président de l’université d’Aix-Marseille, professeur et historien du droit, qui deviendra par la suite doyen de cette même faculté. Elle-même après avoir monté sa société de production Gurkin a décidé de monter un fond d’investissement. Une complicité se noue entre Sabrina et Brigitte Macron qui apprécie la spontanéité, le côté naturel, authentique et sans langue de bois de la petite Marseillaise qui parle à cent à l’heure et dit ce qu’elle pense sans ambages.
De sa rencontre avec le couple naît son désir de s’investir en politique.  «Je n’avais jamais fait de politique avant, jamais milité dans aucun parti, Emmanuel Macron m’a donné envie de m’engager.» écrit-elle. Elle est alors sollicitée par le futur président pour faire l’ouverture du premier meeting de campagne des Présidentielles, Porte de Versailles.

 

Sabrina Roubache avec Philippe Pujol et Jean-Christophe Gaudry

 

Productrice, élue conseillère régionale depuis juillet 2021 auprès de Renaud Muselier, en charge de la lutte contre les violences faites aux femmes et contre le harcèlement scolaire, Sabrina Agresti Roubache anime aujourd’hui le comité de soutien pour la ré-élection d’Emmanuel Macron.

Les raisons de ce que l’on peut considérer comme une  success story reposent sur les valeurs que lui ont inculquées ses parents d’origine algérienne, à savoir le respect des professeurs, du travail et l’amour de la France.

Petite fille, confie-t-elle, elle a toujours adoré ses professeurs et l’Ecole. Plus tard, alors qu’elle est en première année de Fac de droit, elle rencontre Chill Phil, alias Akhenaton du Groupe IAM. Elle est sollicitée pour travailler avec le groupe comme assistante, puis plus tard est à nouveau sollicitée par Florent Siri lorsque la série Marseille dont le scénariste est Dan Franck est tournée dans la Cité Phocéenne pour Netflix. Avec sa société de production, Gurkin Entertainment puis Seconde Vague Productions, elle produit divers documentaires dont Djellabas Baskets avec Jean-Christophe Gaudry et Philippe Pujol dont l’avant-première eut lieu à Marseille, triste coïncidence, le jour même de l’assassinat de Samuel Patty, puis produit Meurtres sur les îles du Frioul aveccomme interprète principal Francis Huster.

 

La saga de sa famille et de Sabrina est passionnante, pour ne pas dire romanesque, mais ce qui est le plus intéressant dans ce storytelling, c’est l’analyse qu’elle en fait. Elle décrypte avec pertinence ce qui a fait que certains de ses anciens amis de la Cité Félix-Pyat ont sombré dans la délinquance, la drogue, le chômage ou la désespérance, pourquoi le phénomène aujourd’hui s’exacerbe et pourquoi la situation se dramatise.

Elle explique avec force d’arguments que : «La République, c’est ce qui protège. Ce qui empêche le pire.» et qu’il suffit de voyager pour se rendre compte de la chance que l’on a au niveau de la protection sociale, de l’éducation et de l’accès aux soins, même si tout est loin d’être parfait.

 

Son message  est éloquent : «Nous n’avons pas à être assignés à nos origines.» car pour elle le déterminisme n’existe pas si l’on est bien résolu à faire sauter le plafond de verre. C’est une question de volonté et la jeune femme n’en manque pas. Son prochain challenge ? Créer des structures de cinéma à Marseille et renforcer celles qui existent déjà et s’investir dans sa lutte contre les violences faites aux femmes.

 

Moi la France, je la kiffe

de Sabrina Agresti Roubache

chez Albin Michel

 

 

Catherine Merveilleux


#catherinemerveilleux, #AlbinMichel, #MoiLaFranceJeLaKiffe, #Akhenaton, lejouretlanuit.net, #Marseille, #Regionsud, #RenaudMuselier, #cinema, #Netflix

Peurs en eau profonde d’Olivier Descosse, un thriller palpitant

 

 

 

Le dernier livre d’Olivier Descosse est un thriller, un véritable « page turner » comme disent les Anglo-Saxons. Dès le prologue, le lecteur est captivé par ce récit palpitant qui l’entraîne et l’immerge dans les profondeurs abyssales des fonds marins, de l’âme humaine et de ses turbulences.

 

 

 

 

En savoir plus...

Pars, oublie et sois heureuse de Pierre Mérot

 

 

À l’automne de sa vie, Pierre s’éprend d’une collègue de son âge, belle, libre et indépendante. Comme il le dit lui-même, il est sexagénaire : «un mot qui commence très bien mais finit assez mal.» Ce qui aurait pu être une banale rencontre va devenir une passion brûlante.

 

 

 

En savoir plus...

Inceste de Virginie Talmont

 

Avec Inceste, Virginie Talmont signe un livre très personnel, très intime qu’elle publie sous un pseudonyme. Journaliste dans un grand quotidien national pendant des années, mariée et mère de trois enfants, elle est désormais psychologue clinicienne et psycho-thérapeute. Dans ce livre, elle relate sa descente en enfer lorsqu’à la suite de la naissance de sa fille, elle ouvre la boîte de Pandore de ses souvenirs et découvre la raison de ses souffrances psychiques.

 

En savoir plus...

L’unique goûte de sang, un livre coup de poing

 

 

 

Pour son premier roman, Arnaud Roman signe un livre d’une puissance inouïe. L’histoire commence à Chattanooga, au cœur du Tennessee dans les années 20 à une époque où le lynchage des noirs était une pratique encore courante. Une plongée dans le racisme et un pan de l’histoire des Etats-Unis qui fait froid dans le dos.

 

 

 

En savoir plus...

Tristane Banon s’insurge contre la Guerre des sexes

Dans son essai La Paix des sexes, Tristane Banon, qui 10 ans avant Metoo osa briser le silence et dénonça l’agression sexuelle dont elle se disait avoir été victime, s’insurge contre la dictature néo-féministe victimaire et la guerre des sexes.

« Je suis une femme, je ne suis pas une victime, je l’ai été, ces choses là passent.
Quand le statut de victime tend à devenir une valeur ajoutée, un anoblissement que certaines veulent acquérir à tout prix comme on cherche à atteindre un statut social, je pense, au contraire, qu’héroïser la victime plutôt que de vouloir la respecter, c'est tuer la guerrière, assassiner la créatrice, valoriser la soumise, poser un interdit sur le fait que la femme soit l'égale de l'homme»

En savoir plus...

La Traversée des temps, le projet titanesque d’Eric Emmanuel Schmitt

Il y a plus de 30 ans, Eric-Emmanuel Schmitt s’est lancé un défi : raconter 8 000 ans de l’histoire de l’humanité par le prisme du regard de Noam né il y a 8 000 ans dans un village lacustre et qui, devenu immortel, traverse, grâce à ce privilège, les siècles et les générations. Un projet titanesque, pharaonique. Le tome 2, La Traversée des temps. La Porte du ciel est un véritable cliffhanger comme disent les Anglo-saxons, un véritable thriller car dès la première page, le lecteur est pris par le suspense de ce roman palpitant.

 

En savoir plus...

Une élection ordinaire ou Eric Zemmour, président de la République

 

Mai 2016, la France s’apprête à élire son nouveau président. Les partis politiques ont perdu toute crédibilité auprès des Français. Hostile, le peuple n’a plus confiance en ses élus et ne voit plus en eux que des opportunistes qui poursuivent des objectifs personnels et qui n’ont plus aucun idéal, ni aucune vision politique de l’avenir.

En savoir plus...

 

03/06/2015

Les nouvelles menaces mondiales - La grande pandémie du déni

 

 

Dans son essai, Les nouvelles menaces mondiales - La grande pandémie du déni, Sébastien Boussois met en exergue le fait que la pandémie de Covid 19 fait vaciller et ébranle le mythe d’un Occident fort et intouchable.

 

 

 

En savoir plus...

Tout ça pour ça.

Ils voulaient tout changer. Ils ont échoué

 

Le bilan Macron : un constat accablant et consternant.


Un essai passionnant sur l'histoire d'une promesse non tenue. Celle du renouvellement de la classe politique et de ses vieilles pratiques, à l'heure où la crise de la démocratie représentative est à son paroxysme.

 

 

 

En savoir plus...


Email