© Nicolas Rouman
© Nicolas Rouman
Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Dominique Sappia, le Kiné des stars soigne la Troupe de Notre-Dame de Paris

La mythique comédie musicale Notre Dame-de Paris, après sa tournée mondiale et son triomphe au Palais des Congrès de Paris se produira au Dôme de Marseille, les 28-29 et 30 avril. Rencontre avec Dominique Sappia, ce Kiné-osthéopathe qui depuis des années soigne les plus grands sportifs et les plus grandes stars et qui a la lourde responsabilité de s’occuper de la troupe, tant en France que lors de ses tournées internationales.

 

©Julie Lagier

 

Aujourd’hui, Dominique Sappia a réalisé son rêve de petit garçon. C’est, en effet, à la suite d’une malencontreuse entorse faite au rugby à l’âge de huit ans que ce fils de commerçant  marseillais, découvre, émerveillé, un univers qui lui paraît fascinant car dans le cabinet du kiné qui le rééduque, il croise des sportifs de haut-niveau et des personnalités  comme le Commissaire Georges N’Guyen Van Loc surnommé Le Chinois, qui créa le premier GIPN et qui à l’époque était une véritable star. Ces multiples rencontres le font fantasmer et il n’hésite une seconde.
C’est décidé, quand il sera grand, il sera kiné pour évoluer dans cet univers magique, hors-normes où il rencontrera des stars. Il l’annonce tout de go à ses parents. Six mois après, il affine son projet de vie et précise qu’il sera kiné de l’OM. Il n’en démordra pas, poursuivra son objectif et en 1988, décrochera son diplôme de kiné. Cette même année, grâce au hasard des rencontres, il rencontre Jacques Bailly, ostéopathe auprès des tennismen professionnels de l’ATP, qui débauché, quelques temps après, par Bernard Tapie, se souvient de lui car lors de leur rencontre, ils s’étaient retrouvés en parfaite symbiose sur un grand nombre de points et d’idées. Jacques Bailly fait appel à lui et c’est ainsi que trois mois seulement après la fin de ses études, le tout jeune Dominique Sappia réalise son rêve fou de petit garçon en entrant à l’OM pour s’occuper du Centre de formation. Il travaillera à l’OM pendant huit ans, pendant l’époque faste où sous l’égide de Bernard Tapie, l’OM multiplie victoires et trophées. Petit à petit,  le jeune kiné se taille une solide réputation et Mick Jaegger qui donne un concert au stade Vélodrome le fait appeler pour un mal de dos persistant et douloureux.
 Le pli est désormais pris et désormais le show Biz prendra l’habitude de faire appel à lui lorsque des stars se produisent dans la région. Parallèlement, il s’occupe des handballeurs de l’OM-Vitrolles dirigé par Jean-Claude Tapie, le frère de Bernard Tapie. Pour lui, c’est l’apothéose et vraiment la consécration lorsque les deux clubs sont champions d’Europe la même année. Genestar propose alors à Dominique Sappia de travailler pour la formule 1 et rachète son contrat ! Du jamais vu pour un kiné. Un transfert comme pour un joueur professionnel ! Il officie alors chez Ligier à la grande époque d’Olivier Panis qui remporte le Grand Prix de Monte-Carlo. En 1999, il quitte l’OM, la Formule 1 pour monter son cabinet privé de kinésithérapie. C’est l’époque où la comédie musicale Notre-Dame de Paris connaît un succès prodigieux et accomplit une tournée triomphale à travers toute la France. La troupe prend un kiné à chaque fois qu’elle se produit dans une ville et c’est Dominique Sappia qui est choisi. Sa rencontre avec l’équipe de Notre-Dame de Paris est  pour lui une véritable révélation. il se sent pour la première fois de sa vie dans son véritable élément et complètement en phase avec les chanteurs, les danseurs, les auteurs, les musiciens et leur sensibilité artistique. Aussi lorsque le producteur Nicolas Talar lui propose de suivre la tournée mondiale de Notre-Dame de Paris, il n’hésite pas une seconde et aujourd’hui, il ne le regrette pas une seconde, bien au contraire. Il s’envole alors pour Pékin, Shangaï, Taipei, Séoul, Taïwan, Singapour. Intarissable, Dominique Sappia pourrait parler pendant des heures de cette comédie musicale qu’il adore pour la qualité de ses paroles, de sa musique et la psychologie attachante de ses personnages. Il  connaît toutes les chansons par cœur. Il est tellement investi qu’il est l’un de ceux qui ont repéré la chanteuse Hiba Tawaji dans The Voice. Il a instantanément pressenti qu’elle incarnerait remarquablement le personnage d’Esmréralda. Passionné, il reconnaît qu’il est complètement addict à la comédie musicale tirée du roman éponyme de Victor Hugo dont les paroles sont de Luc Plamondon et la musique du compositeur Richard Cocciante et très attaché à sa troupe qu’il soigne pour toutes sortes de pathologies, de la plus légère à la plus sérieuse. Le show dure 2h30 et en backstage, explique t-il, règne l’effervescence la plus totale. C’est un véritable hôpital de campagne et cette situation d’urgence le pousse à être en permanence sur le qui vive, prêt à faire face à toutes sortes de situations et d’imprévus car le show must go on quoiqu’il advienne !

Le casting réunit Hiba Tawaji (Esmeralda), Angelo Del Vecchio (Quasimodo) Richard Charest (Gringoire), Daniel Lavoie (Frollo). La mise en scène est  signée Gilles Maheu. La chorégraphie Martino Muller et les costumes sont de  la créatrice marseillaise Fred Sathal.

Save the dates : les 28-29 et 30 avril au Dôme de Marseille


Catherine Merveilleux

 

© Nicolas Rouman