Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Recommandez cette page sur :

Festival russe au Théâtre Toursky : Si vous vous sentez l’âme slave …

Le Festival russe soufflera cette année sa 21° bougie. Il aura lieu du vendredi 11mars au samedi 26 mars. C’est l’un des évènements culturels les plus festifs de la saison car chaque spectacle se termine traditionnellement par un cabaret russe avec spécialités russes, vodka , groupes de chanteurs russes et balalaïka.

 

 

Créé en 1995 par le charismatique Richard Martin qui eut un véritable coup de foudre pour le théâtre russe lors d’un Festival de théâtre au Caire, rassemble tous les ans les spectateurs expatriés russes vivant en France et les passionnés de théâtre. Le consul de Marseille présent lors de la conférence de presse a salué le travail remarquable de Richard Martin, sa persévérance. les deux hommes ont insisté sur l’impérieuse nécessité de poursuivre à entretenir des relations fraternelles entre la France et la Russie malgré la conjoncture politique extrêmement tendue et comme l’a déclaré le directeur du théâtre Toursky, personne ne pourra jamais empêcher les saltimbanques du monde entier de s’aimer et d’avoir une empathie réciproque et chaleureuse. « Il est urgent de tenir bon, de poursuivre et de cimenter nos relations d’amitié forte qui portent la mémoire de l’intelligence des autres en la partageant, a déclaré le fondateur et directeur du théâtre.

 


La programmation, comme toujours de qualité, proposera  trois pièces de théâtre et un concert de piano à quatre mains.

 

- L’Eléphant d’or mis en scène par Alexandre Slavoutski. Il s’agit d’un conte philosophique empreint d’amertume et de tendresse. Le théâtre de Kazan est un habitué du Théâtre Toursky et il est très apprécié du public qui attend sa venue avec impatience.
Gourian Motchalkine, paysan d’un Kolkoz, trouve au fond d’un puits un petit éléphant en or aux yeux sertis de diamants, qui lui dit-on vaut un million de roubles. Aspirant à réaliser ses rêves capitalistes, il n’a pas d’autres choix que de s’envoler en ballon dirigeable vers l’Amérique. Mais le ballon crève. Le paysan retombe sur terre avec ses rêves.
Cette pièce fut à l’époque censurée pour calomnie antisoviétique.
Théâtre Académique dramatique d’Etat Russe de Kazan
Vendredi11 et samedi 12mars à 20H30.

 

- Orekhov, d’après « Un Dissident du KGB » de Nicolas Jallot.  Une pièce entre amour, humour et tragédie. Orekhov est un  homme juste, humain, qui grâce à son esprit critique ne s’enlise pas dans l’idéologie soviétique et qui préfère aider ses semblables que de s’engluer dans un système sclérosé, inhumain et archaïque. En 1978, il est arrêté par ses collègues du KGB et condamné à huit ans de camp de rééducation. Cependant, ce n’est pas un traître, il n’a pas trahi son pays comme certains de ses collègues partis espionner à l’Ouest. Lui est, certes, un dissident, mais c’est parce qu’il s’est aperçu de l’imposture soviétique.
Théâtre Ainsi de Suite
Mardi 15 mars 20h30

 

- Notre Cuisine mis en scène par Valery Grichko
Une étonnante fantaisie musicale. Une plongée dans le passé sur « les Années terribles ».
Comment être chez soi au milieu des autre ? Tel est le problème récurrent qui s’est posé à bien des Russes lorsque le gouvernement bolchévique a demandé à ses concitoyens de partager leur appartement. Partage qui a généré une promiscuité difficile à gérer au quotidien.
Théâtre Dramatique National de Samara. Avec les artistes de l’Académie d’art dramatique de Saint Pétersbourg
Vendredi 18 et samedi 19 mars à 20h30

 

- Vent d’Est. Concert de piano à quatre mains avec le duo de Darius Milhaud, composé d’Ana et Aminé Sogomonyan. Au programme : Schubert - Fantaisie en fa mineur, Brahms : Trois danses hongroises, Rachmaninov : Sherzo, Mendelssohn : Andante et Allegro brillant, puis après l’entracte Glinka : Capricio sur des thèmes russes, Grieg: Suite Peer Gynt (extraits), Baronnie : Danses folkloriques, Litzt :  Les Préludes
  Mardi 22 Mars à 20h30

 

Semaine cinéma

 

- Le Fascisme ordinaire. Une plongée dans les archives cinématographiques d’origine russe, allemande et polonaise. Le mercredi 23 mars à 19h.
- Poddoubny. La vie romancée du légendaire athlète russe Ivan Poddoubny. Le jeudi 24 mars à 19h
- Les Gentilhommes de la chance. L’histoire de trois malfaiteurs qui ont volé le casque d’or d’Alexandre le Grand. Un film culte plein d’humour. Le jeudi 24 mars à 22h.
- La Quarante et unième. Un film historique qui retrace un épisode de la Guerre civile de 1918 où une unité de l’armée rouge fait prisonnier un lieutenant de la Garde Blanche. Le vendredi 25 mars à 19h.
- Les Tsiganes montent au ciel. Une plongée en immersion dans l’âme tsigane. Un hymne à la liberté. Vendredi 25 mars à 22h.
- La Bataille de Russie. Un film de propagande qui relate le terrorisme pratiqué par les troupes nazies contre le peuple russe. Le samedi 26 mars à 15h.
- Romance cruelle : Un hommage vibrant à Sergueï Artsibachev. D’après la pièce d’Ostrovsky.  Une Jeune fille sans dot. Le samedi 26 mars à 18h.
- L’Homme du Boulevard des Capucines. Un western russe. Le samedi 26 mars à 21h.
- La Saga Pitoëff. L’histoire d’un couple mythique entièrement dévoué à la Cause du théâtre. Le mercredi 16 mars à 19h.
 
Après chaque spectacle et après les séances de cinéma, Les cabarets  russes prolongent le fête en musique à l’Espace Léo Ferré. Vodka, spécialités russes et chansons russes, ukrainiennes, cosaques, tsiganes, arméniennes et chefs-d’œuvre de l’opéra russe jusqu’aux premières lueurs de l’aube. Que du bonheur !

Catherine Merveilleux

 

THÉÂTRE TOURSKY
16, passage Léo Ferré

13003 MARSEILLE
04 91 02 58 35

 

www.toursky.fr