Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Si vous vous sentez l’âme slave, ne manquez pas le 22 ème Festival russe au Théâtre Toursky

Le 22° Festival russe aura lieu au Théâtre Toursky du 10 mars au 25 mars. Ce Festival très attendu réunit tous les ans tous les amoureux du théâtre et du cinéma russe. A la fin des représentations, les cabarets russes font perdurer la fête à l’espace Léo Ferré. Ce sont des soirées très festives avec balalaïka, chansons russes, vodka et spécialités culinaires russes.

 

 

Pour cette nouvelle édition, la programmation sera comme toujours de qualité, mais Richard Martin s’interroge, non sans une certaine mélancolie et non sans une certaine inquiétude, sur l’avenir de cet événement unique en France. Qu’adviendra t-il de ce Festival si les collectivités territoriales et les institutions ne le soutiennent pas ? Une épée de Damoclès plane, en effet, au dessus du Théâtre Toursky à cause du manque de subventions car seule la Russie permet à cet événement, qui a été conçu amoureusement de perdurer. C’est un très grand festival qui accueillera cette année les ballets Moïsseïev,,  des ballets prestigieux internationalement connus. « Il est très difficile de trouver des billets, même en Russie ! » comme le déclare le Consul général de Russie à Marseille M.Oleg Borisovich Chudinov présent à la conférence de presse, lors de la présentation de l’événement.

Le Festival commencera par un spectacle complètement déjanté. Un pur délire ! Il s’agit de « La Famille Semianyki », un spectacle de clowns qui raconte la saga d’une famille russe complètement déglinguée. Le rythme est effréné, les mésaventures quotidiennes et ces clowns irrésistibles savent tout faire : danser, mimer, jongler et nous emporter dans un monde fou, fou, fou. (vendredi 10 mars  et samedi 11 mars à 20h30).
Le deuxième événement sera un récital de piano de Lovro Pogorelich qui interprétera :  "Les Tableaux d’une exposition de Modeste Moussorgsky" puis "La sonate n°8 en Si bémol Majeur 84 pour piano" de Serge Prokofiev. C’est un pari fou et audacieux de jouer ces deux pièces très difficiles au cours d’une même soirée (le mardi 14 mars à 20h30), un véritable exploit !
Le Festival est cette année dédié au grand Sergueï Artsybachev, aujourd’hui disparu, et la troisième soirée sera consacrée à la pièce « Le Dragon » interprétée par la troupe du Théâtre sur la Pokrovka, l’un des plus beaux spectacles de Sergueï Artsybashev. A la fois comédie burlesque, conte philosophique et réflexion philosophique «L e Dragon » fut interdit par Staline, lors de sa sortie, à cause de ses critiques acerbes du système politique en place. C’est une pièce humaniste qui incite à une réflexion sur la responsabilité du citoyen dans les différents combats vers la liberté et un conte fantastique à voir en famille. Le synopsis est le suivant : Lancelot, un chevalier sans peur et sans reproches, décide de débarrasser un village du dragon qui l’opprime depuis des années. Il provoque le monstre en duel et le tue, mais contrairement à ses espoirs, le village tombe alors sous la tutelle d’une autre dictature, celle d’un bourgmestre qui profite de l’opportunité pour installer une nouvelle tyrannie  afin d’opprimer les habitants terrorisés du village. C’est une métaphore éloquente des révolutions qui font table rase du passé, mais qui souvent permettent à d’autres systèmes totalitaires de s’installer. ( Le vendredi 17 et le samedi 18 mars).
Le Festival se poursuivra par les journées cinéma avec le mardi 21 mars la projection de «Neuf jours d’une année», l’un des meilleurs films de Mikhaïl Romm à 18h, puis à 20h30 de «Coup de soleil» de Nikita Mikhalkov, un film exceptionnel inédit en France sélectionné aux Oscars dans la catégorie Meilleur film étranger en 2016. Il s’agit d’une histoire d’amour très romanesque entre un officier russe et une mystérieuse inconnue, lors d’un voyage sur la Volga.

Le 22 mars seront projetés «L’Equipage» d’Alexandre Mitta, premier film catastrophe soviétique à grand spectacle à 18h puis «Francofonia» d’Alexandre Sokourov à 21h. Le 23 mars place à «Verticale» de Stanislas Govoroukhine à 18h puis à "La Fin d’une magnifique époque"  de Stanislas Govoroukhine à 21h, une excellente comédie.

 


Les ballets Moisseïev, une véritable légende, débarqueront ensuite au Toursky (les vendredi 24 et samedi 25) avec une troupe de 70 danseurs, 30 musiciens, 450 costumes flamboyants. Il s’agit en l’occurence de la plus célèbre troupe de danse folklorique du monde !  C’est un événement sans précédents à ne manquer sous aucun prétexte !

 

Les cabarets russes seront animés par la troupe Koliada les vendredi 10 et samedi 11 mars après les représentations de « La Famille Semianyki », le mardi 14 mars à la suite du récital de Lovro Pogorelich et du Ballet Igor Moïsseïev, les vendredi 24 et samedi 25 mars.


Après les représentations du Dragon, les vendredi 17 et samedi 18 mars, ce sera par contre la troupe du Théâtre sur la Pokrovka qui animera les soirées cabaret russe.

 

Les places étant limitées, il est indispensable de réserver au 04 91 02 54 54

Théâtre Toursky

16 passage Léo Ferré

13003 Marseille
Tél : 04 91 02 58 35

http://www.toursky.fr

 

Catherine Merveilleux