Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Audrey Bossy propose des consultations gratuites de thérapie de couple, pendant la Pandémie

La période de pandémie du Covid_19 et le confinement que nous vivons peuvent s’avérer une véritable épreuve pour le couple et le faire imploser comme le prouvent le nombre important de divorces consécutifs au confinement en Chine. C’est pourquoi Audrey Bossy propose des consultations solidaires et gratuites aux couples en difficulté avant que ne se produise l’irrémédiable …

 

Catherine Merveilleux : Comment vous est venue l’idée de proposer ces consultations solidaires ?

Audrey Bossy : J’avais comme beaucoup de nos concitoyens envie de faire quelque chose pour les autres. Dans cette situation de crise, j’avais envie d’être utile et d’aider les autres. J’ai décidé de le faire dans mon domaine de compétences.

 

C.M. : Quel est votre domaine de compétences ?

A.B. : J’ai suivi un cursus à la Fac d’Aix-en-Provence en psychologie sociale et j’ai un diplôme d’étude supérieure universitaire (DESU) en coaching. J’ai fait des études psychologiques en étude du comportement. Depuis plusieurs années, j’exerce à mi-temps, en tant que thérapeute de couple et je fais du coaching. Jusqu’à présent, ce sont les médecins qui  m’adressaient leurs patients dans mon cabinet situé aux Réformés au cœur de Marseille.

 

C.M. : Qu’est ce qui vous  a motivée dans cette démarche altruiste ?

A.B. : J’ai suivi attentivement les études réalisées en Chine pendant la Pandémie qui faisait état d’un nombre exponentiel du nombre de divorces à la suite du confinement. J’ai aussi été alarmée par le nombre de femmes maltraitées et prisonnières de leur tortionnaire, sans possibilités de lui échapper ou de se plaindre  à un proche ou aux autorités compétentes.

 

C.M. : Quelles sont les causes récurrentes des problèmes de couple ?

A.B. : La promiscuité exacerbe les tensions qui étaient déjà latentes. Le fait aussi de vivre ensemble 24/24 h aggrave les tensions.

 

C.M. : En tant que thérapeute que conseillez-vous ?

A.B. : De consulter le plus tôt possible. Souvent les couples ne conseillent que lorsqu’il est trop tard, lorsqu’ils sont au bord de la falaise. Il y a trop de rancœur, trop de non-dits. 80% des personnes qui viennent consulter viennent quand c’est trop tard. Un jardin pour être beau doit être cultivé, entretenu. C’est la même chose pour les relations de couple, il faut les cultiver, les entretenir.

 

C.M. : Comment cultiver, entretenir les relations de couple ?

A.B. : Il faut consulter au moins une fois par an, à titre pour ainsi dire préventif, avant qu’il ne soit trop tard. Ensuite, je demande aux couples qui me consultent de se rappeler ce qu’ils ont aimé chez l’autre. Je leur conseille aussi d’écouter l’autre et de reformuler ce que l’autre dit. Je leur conseille aussi de se valoriser réciproquement, d’avoir une attitude positive et gratifiante vis à vis de leur conjoint ou de leur compagnon. Il faut aussi se ménager des moments de complicité, des moments agréables et bien sûr des moments d’intimité.

 

C.M. : Quels types de personnes vous consultent ?

A.B. : C’est extrêmement varié. Dans certains couples, l’homme travaille tout le temps. La femme reste à la maison et ne s’habille plus, reste en pyjama ou en jogging. Certains couples arrivent à l’implosion lorsqu’ils se retrouvent jour et nuit ensemble, lorsqu’ils prennent leur retraite. Il y a aussi bien sûr les infidélités, les problèmes sexuels, l’usure du quotidien.. Je vois tous les cas de figure. Pour se retrouver, il faut que les deux partenaires expriment leurs émotions, leurs frustrations, leur ressenti, qu’ils fassent des concessions mais pas de sacrifices car il en résulterait de la rancœur.

 

C.M. : En période de confinement, comment se passent les consultations ?
A.B. : Mes patients ne peuvent bien sûr pas se rendre à mon cabinet. Nous utilisons tous les moyens technologiques à notre disposition. What’s ap, Skype, Messenger etc…

 

C.M. : Le lien se crée t-il de la même façon ?

A.B. : Oui, il suffit d’instaurer un lien de confiance, un climat intime et les gens se confient…

 

C.M. : Vous intervenez sur Radiostar à 10h45 depuis cette semaine. Répondez-vous aux questions des auditeurs ?

A.B. : Non, je développe une thématique différente tous les jours  du type : «Comment recréer de la complicité dans le couple ?» «Les non-dits et leurs conséquences.» «Les Femmes veulent souvent changer les hommes or chaque être humain veut être reconnu pour ce qu’il est» etc…

 

C.M. : Jusqu’à quand comptez vous prolonger vos consultations solidaires et gratuites ?

A.B. : Elles vont continuer à être solidaires et gratuites pendant le mois de mai. En juin ce sera en fonction de la conjoncture.

 

Audrey Bossy : 06 51 75 78 05
bossyaudrey13@gmail.com
https://www.facebook.com/audrey.bossypro.3


Catherine Merveilleux


#covid_19, #therapiedecouple, #coronavirus, #audreybossypro, #confinement, #divorce, #catherinemerveilleux, #lejouretlanuit.net, #marseille,

Coronavirus : ENGIE met 2 000 véhicules à la disposition des personnels soignants

Tous les soirs, nous applaudissons les soignants à notre balcon, les restaurateurs leur font livrer des repas, les particuliers se mobilisent pour leur faire livrer des gâteaux maison. Nous admirons tous le courage de ces héros en première ligne qui s’investissent au péril de leur vie. ENGIE a décidé de mettre 2000 véhicules à leur disposition. Une fabuleuse initiative qui facilitera leurs déplacements.

En savoir plus

Sophia Mabrouk crée une plateforme internet altruiste et solidaire

Objectif redynamiser l’économie locale marseillaise dévastée par la Pandémie. Présidente de So’Petit Déjeuner, Sophia Mabrouk vient de créer la plateforme internet Marseille Connection Sud . Une plateforme de mise en contact entre les consommateurs, les entrepreneurs et les commerçants. Une manière dynamique et efficace pour lutter contre le confinement qui empêche nos concitoyens de se procurer ce dont ils ont besoin et une excellente manière de relancer l’économie locale paralysée depuis le début de la Pandémie et le confinement.

En savoir plus

François David hospitalisé chez le professeur Raoult veut aider le personnel soignant des hôpitaux

Atteint du Covid_19, hospitalisé à l’hôpital de la Timone, dans un état grave, dans le service du Professeur Didier Raoult, François David ne tarit pas d’éloges sur celui-ci et sur  l’investissement du personnel soignant. Professionnel du livre, organisateur du Festival du livre de Marseille, il a décidé à l’initiative de l’auteur Jean-Paul Delfino de faire appel à tous les auteurs qu’il connaît pour réaliser bénévolement un recueil de nouvelles préfacé par Michel Drücker dont les bénéfices seront intégralement versés au service pédiatrique du Professeur Tsimaratos  de l’hôpital de la Timone.

En savoir plus


Email