Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Elections municipales - L’éclatement des clivages sur la liste Bruno Gilles, la candidature de Richard Martin

Bruno Gilles, candidat depuis un an aux élections municipales vient lui aussi de se lancer dans la campagne officielle. Une campagne qui suscite bien des interrogations et des polémiques car sur les différentes listes, on découvre des noms de citoyens issus de la la société civile, comme celui par exemple de Richard Martin.

 

L’annonce de la candidature de Richard Martin

 

L’investiture de Richard Martin décriée par certains n’est-elle pas au contraire une ouverture et un rassemblement novateur et salutaire des compétences au delà des clivages archaïques et obsolètes Droite-Gauche ?

 

L’annonce de la présence de Richard Martin sur une liste conduite par Bruno Gilles a, en effet scandalisé certains. Le directeur du théâtre Toursky, metteur en scène, dramaturge, auteur et comédien s’en est ainsi expliqué :

 

"Depuis l’annonce de mon entrée en campagne pour les Municipales derrière Lisette Narducci, certaines personnes sont déboussolées, d’autres sont déçues, incrédules voire même en colère et insultantes. Beaucoup d’autres encore se réjouissent et s’enthousiasment.

À tous ceux qui donc se posent légitimement des questions sur mon engagement, je tiens à réaffirmer ici avec force que je n’ai pas changé.  
Je suis un homme de conviction et de combat. Un homme de gauche.
Je vais me battre passionnément pour Marseille comme je me suis toujours battu pour mon Théâtre et pour la culture pour faire rayonner toutes les valeurs humanistes et fraternelles.
Je suis et resterai inaliénable.

Depuis cinquante ans, j’ai combattu les politiques culturelles désastreuses aussi bien sur le plan national que local. J’ai fait trois grèves de la faim : 1981, sous Giscard d’Estaing, 2009, sous Sarkozy, 2019, contre Gaudin. Chaque grève de la faim a été rude et menée pour défendre ce que je crois de la culture : une culture ouverte à tous et non réservée à un cercle de privilégiés.

Quand Lisette Narducci, Maire radicale de gauche des 2e et 3e secteurs depuis quatre mandats,  dans l’arrondissement du Théâtre Toursky est venue me proposer de la rejoindre et d’être second sur sa liste, elle ne m’a pas demandé d’être différent ou de renier mes convictions. Au contraire. Elle est venue me chercher pour mes convictions.

D’autres personnes ancrées à gauche et de grande valeur et pour qui j’ai une estime et une affection profonde comme Vera Tur, ex directrice d’école, ou Yvan Sorel, jeune champion de France de Kung-fu, de K1 Japan, de Kick-boxing, combattant professionnel de MMA et que j’ai vu grandir à côté du Théâtre, sont sur la liste de Lisette Narducci.

Une liste sans sectarisme, ouverte à la société civile. Une liste de citoyens de convictions qui veulent défendre ce quartier du 3e arrondissement le plus pauvre d’Europe.

Quant à Bruno Gilles, Maire lui aussi très estimé et respecté du 4e et 5e arrondissement, réélu depuis quatre mandats, que je n’avais jamais soutenu auparavant, que je connais depuis peu, qui a été attentif aux problèmes du Toursky, il m’a affirmé vouloir se battre pour l’avenir de Marseille et son renouveau. Il respecte les valeurs que je défends et m’a proposé de prendre en charge la culture, s’il arrive aux responsabilités. Cette proposition pour Marseille est la preuve de son esprit d’ouverture, loin d’esprit de clan et de sectarisme et divisions nuisibles.
Ce qui importe pour moi, c’est le souffle que ce renouveau peut apporter à Marseille et à ses habitants.

Je n’ai jamais eu envie ni le goût de faire une carrière politique et ce n’est pas aujourd’hui que je vais commencer. Je suis un saltimbanque, un homme de culture. Si j’arrive à une quelconque responsabilité, mon travail sera d’œuvrer pour Marseille, ses artistes et ses habitants comme j’ai œuvré pour le Toursky.
Œuvrer pour la fraternité et le respect des autres et de toutes les cultures. Mon travail sera de rassembler les artistes et de créer des ponts pour que la notion de vivre tous ensemble à Marseille un avenir meilleur soit enfin la réalité et non un rêve utopique.

Si je rentre en politique, c’est bien pour faire bouger les lignes. Et non pour renoncer à mes valeurs.
Pour reprendre la pensée de Jaurès  « tout individu a droit à l’entière croissance. Il a donc le droit d’exiger de l’humanité tout ce qui peut seconder son effort.  
Comme ma vision de la culture est forcément étroitement liée avec le social, l’environnement, l’écologie, l’habitat, l’éducation, le sport, la santé, le bien-être animal, je soutiendrai avec ferveur toutes les initiatives, tous les efforts, tous les projets portés par cette liste concernant ces domaines si essentiels à l’épanouissement des citoyens."

 

Catherine Merveilleux


@brunogilles, #municipalesmarseille2020, @richardmartin, #ethique lejouretlanuit.net, #marseille, #MartineVassal, #YvonBerland

 

Elections municipales - Samia Ghali se lance dans la bataille des Municipales

Désormais en rupture avec le P.S., Samia Ghali se considère toujours de gauche mais estime qu’elle est désormais une femme libre. Elle vient de se lancer dans la bataille des Municipales dans son local de campagne rue Davso, au milieu de ses militants venus très nombreux la soutenir.

En savoir plus

Elections municipales - Bruno Gilles, un maire pour la transparence et l'éthique

Bruno Gilles, candidat aux élections municipales vient lui aussi de se lancer dans la campagne pour les municipales. Une campagne qui suscite bien des interrogations car sur les différentes listes, on découvre des noms de citoyens issus de la la société civile, comme celui de Richard Martin, par exemple.

 

En savoir plus

Elections municipales - L’éclatement des clivages sur la liste Yvon Berland

Les 15 et 22 mars prochains auront lieu les élections municipales. Après un long règne Jean-Claude Gaudin quittera ses fonctions. Les têtes de liste commencent à révéler leurs colistiers et l’électeur lambda, plongé dans une grande confusion, reconnait sur certaines listes des noms qui le surprennent. Notamment celui de Caroline Pozmentier-Sportich autrefois LR derrière Jean-Claude Gaudin et responsable de la Sécurité et de la Police municipale. Pourquoi cet éclatement des clivages Gauche-Droite ? En savoir plus

Vœux du syndicat F.O. en présence de Jean-Claude Gaudin

Le mois de janvier est traditionnellement le mois des vœux. Cette semaine, c’est F.O, syndicat majoritaire du personnel municipal et territorial à Marseille qui présentait ses vœux au théâtre de l’Odéon par l’entremise de Patrick Rué, secrétaire général des agents territoriaux. C’est sous un tonnerre d’applaudissements que Jean-Claude Gaudin a fait son entrée pour cette cérémonie qui s’est achevée par un vibrant hommage à Jean-Claude ému aux larmes, lors d’une standing ovation.

En savoir plus


Email