Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Elections municipales - L’éclatement des clivages sur la liste Yvon Berland

Les 15 et 22 mars prochains auront lieu les élections municipales. Après un long règne Jean-Claude Gaudin quittera ses fonctions. Les têtes de liste commencent à révéler leurs colistiers et l’électeur lambda, plongé dans une grande confusion, reconnaît sur certaines listes des noms qui le surprennent. Notamment celui de Caroline Pozmentier-Sportich autrefois LR derrière Jean-Claude Gaudin et responsable de la Sécurité et de la Police municipale. Pourquoi cet éclatement des clivages Gauche-Droite ?

Yvon Berland, Candidat LAREM à la Mairie de Marseille et son porte parole Saïd Ahmada

La liste d’Yvon Berland

 

Yvon Berland, candidat à la succession de Jean-Claude Gaudin et tête de liste dans les 6ème et 8ème arrondissements avec Caroline Pozmentier en deuxième position sur leur secteur est un candidat de la société civile soutenu par La République en Marche.

L’annonce de la présence de Caroline Pozmentier-Sportich en numéro 2 sur on secteur a surpris de nombreux électeurs et défrayé la chronique. Yvon Berland explique la composition de ses listes par sa volonté de rassembler au delà des partis et du clivage Droite-Gauche et par sa motivation de privilégier les compétences, plutôt que les étiquettes : « J’ai choisi des citoyens investis dans la vie publique comme Arnaud Devigne (1-7), Mathieu Grapeloup (4-5), Cathy Racon-Bouzon (4-5), Caroline Pozmentier (6-8) et Pascal Chamassian (11-12) parce qu’ils se sont investis dans la vie publique pour œuvrer à l’Intérêt général pour Marseille. »

 

 

Agé de 68 ans, Yvon Berland est médecin et universitaire. D'abord interne des hôpitaux de Marseille, spécialiste en néphrologie, il est nommé professeur des universités praticien hospitalier en 1988. II prend alors la direction du service de néphrologie hémodialyse à l'hôpital Sainte Marguerite. Élu doyen de la Faculté de médecine en 1988, il prend la tête de l'université Aix-Marseille II en 2004. Sept ans plus tard, Yvon est élu président d'Aix Marseille Université (AMU) après avoir conduit la fusion des 3 établissements du territoire qui donnera naissance à la plus grande université francophone du monde. Il est réélu président d'AMU en 2016 pour quatre ans. Exerçant toujours son activité de médecin, Yvon est également un homme engagé. Il s’est impliqué dans de nombreuses instances nationales, notamment en tant que vice-président de la conférence des présidents d’université, président de l’observatoire national de la démographie des professions de santé de 2003 à 2016 ou encore président de l’association des dyalisés de Provence et de Corse qu’il dirige depuis 1988. Il a, en outre, été président du SMUC de 1995 à 2004. Yvon a reçu le soutien de LREM en décembre dernier pour les élections municipales à Marseille.
« Plus que la ville où j'ai grandi, où j'ai effectué mes études et travaillé, où s'enracine mon histoire personnelle et professionnelle, Marseille est en moi et coule dans mes veines. C'est pour cela que je veux en faire la capitale qu'elle a toujours mérité d'être et rendre aux Marseillaises et aux Marseillais la fierté de vivre dans la plus belle ville de France ! »

Actuellement La République en Marche dans les sondages n’obtient que 8% des suffrages et il faut considérer que Yvon Berland a un réel déficit en notoriété car il ne s’est encore jamais présenté au suffrage universel, mais il estime avec le sourire et avec humour que dès qu’on commence à le connaître on l’apprécie et on adhère à son programme et à sa vision future pour Marseille. A la fin de la conférence de presse inaugurale, Ii a annoncé qu’il réunirait les journalistes à intervalles réguliers pour égrener au fil du temps les différentes thématiques d’un programme qui est d’ores et déjà bouclé et qui se décomposera en 12 défis avec des urgences et des ambitions et dont le fil rouge sera l’Education.

Caroline Pozmentier-Sportlch, avocate et élue au conseil régional a, quant à elle, déclaré qu’en se positionnant sur cette liste et non sur celle de Martine Vassal désignée par Jean-Claude Gaudin comme sa dauphine, elle ne revenait en rien sur les valeurs qui sont depuis toujours les siennes et a rappelé que depuis les élections régionales de 2017, elle avait pris ses distances avec Les Républicains et qu'elle ne quitterait pas si  elle est élue la délégation à la sécurité et à la police municipale qui est la sienne et qu'elle aime et qu'elle continuerait à œuvrer au sein de la Région.

 

WWW.BERLAND2020.COM


Catherine Merveilleux


@yvonberland, #electionsmunicipalesmarseille2020, @carolinepozmentiersportich, lejouretlanuit.net, #marseille, #EM

 

Elections municipales - Samia Ghali se lance dans la bataille des Municipales

Désormais en rupture avec le P.S., Samia Ghali se considère toujours de gauche mais estime qu’elle est désormais une femme libre. Elle vient de se lancer dans la bataille des Municipales dans son local de campagne rue Davso, au milieu de ses militants venus très nombreux la soutenir.

En savoir plus

Elections municipales - L’éclatement des clivages sur la liste Bruno Gilles, la candidature de Richard Martin

Bruno Gilles, candidat aux élections municipales vient lui aussi de se lancer dans la campagne pour les municipales. Une campagne qui suscite bien des interrogations car sur les différentes listes, on découvre des noms de citoyens issus de la la société civile, comme celui de Richard Martin, par exemple.

 

En savoir plus

Elections municipales - Bruno Gilles, un maire pour la transparence et l'éthique

Bruno Gilles, candidat aux élections municipales vient lui aussi de se lancer dans la campagne pour les municipales. Une campagne qui suscite bien des interrogations car sur les différentes listes, on découvre des noms de citoyens issus de la la société civile, comme celui de Richard Martin, par exemple.

 

En savoir plus

Vœux du syndicat F.O. en présence de Jean-Claude Gaudin

Le mois de janvier est traditionnellement le mois des vœux. Cette semaine, c’est F.O, syndicat majoritaire du personnel municipal et territorial à Marseille qui présentait ses vœux au théâtre de l’Odéon par l’entremise de Patrick Rué, secrétaire général des agents territoriaux. C’est sous un tonnerre d’applaudissements que Jean-Claude Gaudin a fait son entrée pour cette cérémonie qui s’est achevée par un vibrant hommage à Jean-Claude ému aux larmes, lors d’une standing ovation.

En savoir plus

Cocktail de fin d’année du Corps Consulaire au New Hôtel of Marseille

C’est au New Hôtel of Marseille que vient d’avoir lieu le traditionnel cocktail de fin d’année du Corps consulaire, en présence du Doyen du Corps consulaire, le Consul Général de la Fédération de Russie, Sergey Molchanov, du Préfet de Région, Pierre Dartout et de l’ensemble des consuls généraux et des consuls honoraires. En savoir plus

Islamogauchisme la trahison du rêve européen, un documentaire pertinent

C’est à l’initiative de Bruno Benjamin, Président du CRIF Marseille et de Raymond Arouch, Président du Centre Fleg que Yves Azeroual est venu présenter son documentaire, l’Islamogauchisme la trahison du rêve européen. Un film coup de poing qui interpelle et suscite de multiples interrogations.

En savoir plus

Méditerranée du futur Acte III

C’est au Palais des Arts à Marseille que le général de corps d’Armée Benoît Houssay, gouverneur militaire de la Zone de défense et de sécurité Sud a reçu pour la 2ème « Conférence du Gouverneur », Hervé Ladsous nommé ambassadeur de France en 2011, secrétaire général adjoint des Nations-Unies aux opérations de maintien de la Paix de 2011 à 2017. L’ancien chef des casques bleus est intervenu sur le thème : « Les Nations Unies et la France face aux défis sécuritaires d’Afrique et du Moyen-Orient, sujet crucial et brûlant, devant un parterre de militaires, de gendarmes et de représentants de la Société civile passionnés par le sujet. En savoir plus

Les Nations Unies et la France face aux défis sécuritaires d’Afrique et du Moyen-Orient

C’est au Palais des Arts à Marseille que le général de corps d’Armée Benoît Houssay, gouverneur militaire de la Zone de défense et de sécurité Sud a reçu pour la 2ème « Conférence du Gouverneur », Hervé Ladsous nommé ambassadeur de France en 2011, secrétaire général adjoint des Nations-Unies aux opérations de maintien de la Paix de 2011 à 2017. L’ancien chef des casques bleus est intervenu sur le thème : « Les Nations Unies et la France face aux défis sécuritaires d’Afrique et du Moyen-Orient, sujet crucial et brûlant, devant un parterre de militaires, de gendarmes et de représentants de la Société civile passionnés par le sujet.

En savoir plus


Email