Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Les Amis du Vallon des Auffes menacés d’expulsion

L’Association des amis du vallon des Auffes vient de recevoir une lettre recommandée, signée de la nouvelle Municipalité du secteur Marseille 1-7, priant l'association de quitter les lieux le 19 mai.
L’Association des amis du Vallon des Auffes est une association située près de la piscine naturelle d’eau de mer. C’est un havre de paix, dans un lieu idyllique, une véritable oasis de fraîcheur au cœur de la Cité Phocéenne.

 

Les riverains interrogés, désappointés ont du mal à imaginer la disparition de l’association qui, selon eux, assure la propreté et la sécurité des lieux car Serge Vila, trésorier de l’association et infirmier libéral à la retraite assure les premiers secours et grâce à son autorité naturelle assure la paix sociale et le bien vivre ensemble entre des Marseillais issus de différentes couches sociales qui vivent en bonne intelligence.

J’ai rencontré Serge Vila qui m’a expliqué la situation dramatique où se trouve l’association dont il fait partie face à cette expulsion imminente…


Bonjour Serge Vila, votre association l’AVA vient de lancer une pétition qui a recueilli plus de 4500 signatures et la menace d’expulsion dont vous êtes victimes fait grand bruit, suscite bien des polémiques et défraye la chronique.

Que se passe t-il ?

 

Nous venons de recevoir une lettre recommandée émanent de la mairie du 1-7 nous priant de quitter les lieux le 19 mai prochain. La convention renouvelable qui nous permet d’occuper les lieux depuis 5 ans n’est pas reconduite. Nous sommes une association loi de 1901, à but non lucratif. Nous créons du lien social et nous avons pour mission la protection de l’environnement. Ecologistes dans l’âme, nous menons des actions éco-citoyennes conjointement avec d’autres associations tout au long de l'année. La nouvelle mairie nous retire le droit d’occuper les lieux pendant la saison estivale du mois de mai au mois d’octobre. Ce droit d’occupation temporaire et renouvelable du Domaine public des locaux dénommés «Espace Municipal de loisirs du Vallon des Auffes». nous était accordé par une convention temporaire tripartite signée par l’Association, la Mairie et la Métropole. La lettre recommandée stipule que cette convention est résiliée, sous préavis d’un mois, pour motif d’intérêt général. Nous sommes consternés et sous le choc.

 

 

En fait, que vous reproche t-on et pourquoi veut-on vous chasser ?

 

Il nous est reproché d’exercer une activité commerciale sous prétexte que nous faisons payer une cotisation de 20 euros par an à chaque adhérent et que nous louons des paddles et des kayaks 5 euros la demi-heure. Vous imaginez bien que ce n’est pas pour nous enrichir…Ce montant dérisoire ne nous le permettrait pas. C’est juste une cotisation comme il en existe dans toute association comme la loi de 1901 l’autorise. Cette modique somme nous permet d’entretenir les lieux et le matériel. Dans cette lettre, on nous reproche de nuire à l’Intérêt général. Moi-même et nos adhérents, nous ne comprenons pas en quoi nous nuisons à l’intérêt général. Alors même que nous assurons la propreté et la sécurisation de la piscine et de ses abords, qui sans notre présence serait jonché de mégots de cigarettes, de cannettes et de bouteilles vides. Avec respect et néanmoins autorité, nous faisons tout pour que ce soit un lieu où il fait bon se baigner, se dorer au soleil sans être gênés, toujours dans la paix et la sécurité. C’est un lieu familial où se brassent toutes les couches de la société dans un esprit bon enfant et accessible à tous même si l’on n’est pas adhérent à l’association. Tout le monde peut se baigner dans les eaux limpides de la piscine. L’une des raisons invoquées est aussi que l’on nous reproche de dépasser la ligne d’eau pour les baignades, le paddle et le kayak.


Pourquoi à votre avis, cherche -t-on à ne pas renouveler votre convention ?

 

Ce qui nous consterne le plus, c’est que la décision émane de la nouvelle municipalité élue grâce à son étiquette écologiste, c’est à dire au nom de valeurs que nous défendons car depuis des années nous mettons en pratique la défense de l’environnement et la protection de la nature. Des plongeurs récupèrent des déchets en mer et avec d’autres associations, nous nettoyons le littoral. Peut-être souhaite t-on installer une autre structure à notre place. C’est ce qui se dit et ce que la rumeur colporte. J’espère que ce n’est pas le cas. La mairie parle, en effet, dans un article de la Provence d’un appel d’offre à venir.

 

 

Quels sont vos espoirs et vos perspectives ?

 

Nous espérons que la Métropole qui a été sollicitée et qui est concernée va intervenir. Elle a d’ailleurs déclaré dans un article de la Provence : « La Ville de Marseille n’est pas légitime pour statuer sur l’occupation du local». La pétition continue à circuler et rencontre un succès phénoménal. Par ailleurs, nous organisons une réunion d’information samedi prochain à 11h au bord de la piscine en partenariat avec l’association de la Buvette de la piscine du Vallon, la SAMATAN 7 qui est dans la même situation que nous.


 https://www.facebook.com/lesamisduvallondesauffes13007/

 

Catherine Merveilleux


AVA, #ecologie, #vallondesauffes, @catherinemerveilleux, #calanques, #lesamisduvallondesauffes, lejouretlanuit.net, #piscine, #environnement, #labuvetteduvallondesauffes

Le salon de l’Economie sociale et solidaire aura bien lieu

C’est en présence de Denis Philippe, président de la CRESS Provence-Alpes-Côte-d’Azur et de David Heckel, son directeur que vient d’avoir lieu la présentation de l’édition 2021 du Salon ESS Sud, le salon des achats responsables et de l’économie d’avenir. Il se déroulera le 13 avril prochain.

 

En savoir plus

Et Catherine Vales créa Konsiliom…

 

Catherine Vales a 20 années d’expérience au service des élus.
Konsiliom est un organisme de formation et d’accompagnement pour les élus et les acteurs locaux, associations ou entreprises.

 

En savoir plus

Tout savoir sur les cryptomonnaies, les bitcoins, les cryptoactifs et les blockchains…

La monnaie traditionnelle est-elle vouée à disparaître ?
Le prix du bitcoin connaît une véritable flambée et suscite un réel engouement de la part tant du public que de grands investisseurs comme le milliardaire Elon Musk qui vient d’investir cette semaine 1,5 milliards de sa trésorerie en bitcoins.

En savoir plus

Rencontre avec le Gouverneur militaire de Marseille, Benoît Houssay

C’est autour d’un petit déjeuner au Château Saint-Victor que j'ai rencontré le Général de corps d’armée, Benoît Houssay, afin de dresser le bilan de cette année 2020 si particulière avant d’aborder les perspectives, les défis et les grands rendez-vous de 2021.

En savoir plus

Une lueur d’espoir pour la réouverture des restaurants et des cinémas

Martine Vassal et Renaud Muselier viennent d’adresser une lettre au Pr. Didier Raoult dans laquelle, ils suggèrent que l’IHU dirigé par le Pr. Didier Raoult pilote une expérimentation d’ouverture des restaurants.

 

En savoir plus


Email