Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Rencontre avec Benoît Houssay, Gouverneur militaire de Marseille

Le Général de corps d’armée, Benoît Houssay, Gouverneur militaire de Marseille, Officier général de la zone de défense et de sécurité sud, commandant la zone Terre Sud a reçu la presse à l’occasion d’un point presse au cercle mess de Fort Ganteaume, en présence du Lieutenant-Colonel Sébastien Pasquier et du commandant Grégoire de Montmorillon.

 

Ce premier rendez-vous a été l’occasion pour le général Houssay de présenter le rôle de l’Armée de terre sur le territoire national en général et dans la zone sud en particulier. Il a ensuite répondu aux nombreuses questions des journalistes très intéressés par un sujet plus que jamais d’actualité avec le rééquilibrage territorial, la prévention des risques et l’opération Sentinelle créée à la suite des attentats des 7, 8 et 9 janvier 2015 et renforcée à la suite des attaques du 13 novembre 2015 en Île de France, en raison de l’évolution de la menace.

L’opération Sentinelle avait pour mission à sa création de protéger les points sensible du territoire en complément du plan Vigipirate. Après avoir établi un dispositif d’urgence face à une situation paroxystique, après les attentats terroristes, l’Armée a désormais plus de flexibilité, plus de réactivité, plus d’imprédictibilité et un autre mode opératoire. La baisse des effectifs, qui avait été programmée, a été annulée à la suite de l’attentat du 14 juillet  2016 à Nice. L’Armée a désormais pour mission de veiller sur les frontières et d’être présente au moment des grands rassemblements de population afin d’assurer la sécurité intérieure.

Marié et père de deux enfants, le Général de corps d’armée, Benoît Houssay, ancien élève de l’Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr Coetquidan a mené une brillante carrière au sein de l’Armée, notamment chez les Chasseurs alpins puis au Kosovo, au Tchad et en Côte d’Ivoire et la liste n’est pas exhaustive … Après avoir été nommé Gouverneur militaire de Marseille et officier général de la zone de défense et de sécurité Sud le 1er aout 2018, il a pris le commandement de la zone Terre Sud  le 13 septembre 2018 car afin de s’aligner sur la réforme territoriale de janvier 2015, qui redéfinit les contours des régions et pour plus de cohérence, l’Armée de terre a repensé son découpage national. La réflexion menée a abouti à la création de la Zone Terre sud. Il s’agit d’une véritable montée en puissance, tant au niveau des effectifs, de la zone couverte que des responsabilités. Le Gouverneur militaire assumait déjà les fonctions d’officier général de zone de défense et de sécurité. La création de la Zone Terre Sud permet désormais de placer sous l’autorité d’un même chef et sur le même périmètre géographique les chaînes organiques et opérationnelles.

 

 

 La Zone Terre Sud regroupe 27 régiments, 4 groupements de camps, 4 états-majors et 4 écoles de l’Armée de Terre, soit un tiers des effectifs de l’Armée de terre nationale et recouvre trois régions administratives : Occitanie, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Corse. La Zone regroupe environ 30 000 hommes.

L’Armée de terre est responsable de nombreuses opérations de sécurité.
Elle intervient sur de nombreuses opérations : en l’occurrence sur l’opération Sentinelle commandée depuis Marseille, qui a pour mission d’assurer la sécurité et de lutter contre le terrorisme, notamment en surveillant les frontières des Alpes et des Pyrénées. Le rôle de  l’Armée est de faire de la détection, de l’information et éventuellement d’interpeller les suspects. L’Armée soutient aussi la sécurité civile face aux risques naturels (inondations de l’Aude par exemple), ou industriels de type Seveso et veille aussi par anticipation à la maîtrise des risques et de l’environnement. L’opération Hephaïstos a, quant à elle, pour mission de lutter contre le feu. « L’armée a aussi un rôle pédagogique à jouer auprès des jeunes et  se doit de créer un lien citoyen », estime le Général Benoît Houssay. Elle a aussi pour mission de mener à bien le Plan famille créé depuis un an car « Pour avoir des militaires forts, il faut des familles heureuses ». De nombreuses initiatives ont ainsi été lancées pour pallier la longue absence des papas et des mamans militaires qui restent parfois absents pendant 4 ou 5 mois, loin de leurs enfants, comme l’opération « Calendriers » et l’opération « Un Dessin pour les Sentinelles » menée en partenariat avec l’Académie (13, 03, 04, 84) pour soutenir les soldats.
« En ce qui concerne le budget, la loi de programmation militaire bénéficiera d’une augmentation de + 5% et son budget atteindra 35,9 milliards d’euros en 2019. Le Général Pierre de Villiers, ex-chef d’Etat Major des armées, qui est d’ailleurs aujourd’hui à Marseille pour dédicacer son dernier livre avait tiré le signal d’alarme en démissionnant avec fracas en juillet 2017 et en expliquant que tout allait s’effondrer si l’on ne donnait pas des moyens suffisants à l’armée », explique le Général Benoît Houssay. « Cette augmentation nous donne de l’espoir, c’est une bonne nouvelle, a-t-il ajouté. Le programme Scorpion prévoit un renouvellement des équipements, en matière d’ordinateurs, de véhicules, de nouveaux hélicoptères. De nouvelles infrastructures sont aussi prévues ».

Cette rencontre presse est la première. Elle devrait être suivie d’autres  échanges afin de faire connaître aux citoyens le rôle de l’Armée et ses missions. La presse a pour rôle de servir de courroie de transmission, d’ambassadeurs à une meilleure connaissance du citoyen lambda de ceux qui le protègent.


Catherine Merveilleux

 

 #EMZD, #gouverneurdemarseille, #armeedeterre, #terrorisme, #armee, #defense#marseille, #catherinemerveilleux, lejouretlanuit.net, #lejouretlanuitpresse


Email