Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Recommandez cette page sur :

Rentrée scolaire sous haute tension

C’est lors de la traditionnelle conférence de presse à propos de la rentrée scolaire que Jean-Claude Gaudin a présenté sa feuille de route pour la rentrée 2016-2017. Une rentrée sous haute surveillance eu égard aux récents attentats perpétrés sur le sol français. La sécurité a t-il rappelé est un devoir régalien de l’Etat. II a cependant mis en place, en concertation avec Caroline Pozmentier, le maximum de mesures pour assurer la sécurité  des 76 000 petits écoliers qui vont reprendre le chemin de l’école dès jeudi.

 

Des caméras de surveillance équipent 38% des écoles de la Cité Phocéenne. Un plan d’urgence prévoit 500 caméras supplémentaires. Les écoles qui n’en sont pas pourvues seront prioritaires pour les patrouilles humaines. Caroline Pozmentier travaille depuis plusieurs mois en concertation avec le Préfet de police. 420 policiers municipaux travailleront donc en étroite collaboration avec la police nationale pour assurer la sécurité des 444 écoles. Des patrouilles de policiers auront donc lieu devant les écoles marseillaises pour assurer la protection des petits Marseillais. Les policiers municipaux, a annoncé l’adjointe à la sécurité,  seront très prochainement armés car ils auront bientôt terminé leur formation. Les vidéos des caméras de surveillance des 174 écoles, qui en sont équipées seront scrupuleusement visionnées aux heures de rentrée et de sortie. La Ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud Belkacem va transmettre ses directives aux équipes enseignantes qui seront responsables en cas de problème. Dès demain, une nouvelle réunion aura lieu avec le Préfet de police pour finaliser les mesures pour la rentrée.
Le maire a rappelé l’importance qu’il a toujours accordée à l’Education, lors de ses différents mandats. La Municipalité de Marseille consacre une part importante de son budget aux écoles. Permettre aux enfants et aux enseignants de travailler dans les meilleurs conditions a toujours été la priorité menée depuis 1995 en faveur de l’Education. Avec 208 millions d’euros investis en 2016 ( 168 millions d’euros en fonctionnement et 40 millions en fonctionnement), il représente le premier budget de la ville de Marseille (écoles neuves ou réhabilitées). Il a aussi réaffirmé sa volonté que tous les petits Marseillais puissent manger à la cantine s’ils le désiraient. Pour moi, c’est un point d’honneur a t-il assuré avec une réelle conviction. C’est pour cette raison que certains enfants bénéficient de la gratuité ou d’un tarif réduit. Il a rappelé aussi son bilan en tant que Président du Conseil Régional, à savoir la construction de 30 lycées neufs en douze ans.
Pour l’année 2016, 41 millions ont été alloués à l’éducation dont 5 supplémentaires pour l’entretien, la réhabilitation et la construction des écoles dans tous les quartiers car s’est-il insurgé, je ne fais aucune différence entre le Nord et le Sud. Marseille est une et je n’étonne de cette division artificielle que certains font. Lorsqu’une polémique est née cet hiver à propos de l’état des écoles, j’ai été voir de mes propres yeux et j’ai déploré qu’au lieu de créer une polémique, je n’ai pas été sollicité tout simplement. En près de 20 ans, 590 M d’euros auront été consacrés à l’entretien et à l’extension du patrimoine scolaire. En ce qui concerne les TAP qui rappelons le, avaient été imposés par l’Etat, Jean-Claude Gaudin, qui y était hostile, a annoncé qu’au bout de 3 ans, ils étaient structurés et organisés et qu’ils fonctionneraient à la rentrée prochaine sur le modèle de l’année 2015-2016. Le montant global de cette opération pour la municipalité s’élève à 25 M d’euros, l’Etat ne donnant que 90 euros par enfant. Ce qui représente une charge énorme pour la Municipalité, les activités étaient et demeurant gratuites.

Catherine Merveilleux