Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Vœux à la presse de Martine Vassal, présidente du Conseil départemental

A la veille d’échéances électorales majeures, en l’occurence les Présidentielles et les Législatives, Martine Vassal, la femme qui arracha la Présidence du Conseil départemental à Jean-Noël Guérini,  a présenté ses traditionnels vœux à la presse.

 

 

Ce fut l’occasion pour elle d’établir le bilan de son mandat et de définir les perspectives de l’année à venir. Depuis presque deux ans, Martine Vassal est sur le terrain et à l’écoute de ses concitoyens, dont elle ressent, a-t-elle constaté  une inquiétude latente et  un désarroi croissant face à ce monde nouveau qui émerge, à ces normes qui changent et à cette Barbarie intolérable qui monte inexorablement. Elle a longuement rendu hommage aux Forces de sécurité, policiers, gendarmes, militaires et sapeurs-pompiers qui ont été mobilisés jour et nuit, lors des tragiques attentats terroristes et qui sont mobilisés en permanence pour assurer la sécurité de nos concitoyens. Elle a assuré avec force que désormais les larmes ne suffisaient plus et qu’il fallait prendre des mesures de sécurité drastiques. Les attentats essayent de nous déstabiliser et de porter atteinte à nos valeurs, au modèle républicain dont nous sommes fiers. Nous devons désormais changer notre fusil d’épaule. L’année 2017 doit être plus offensive et il ne faudra pas se fourvoyer lors des prochaines échéances électorales. Il faudra faire le bon choix. Martine Vassal a aussi rappelé que le domaine de compétence du Conseil départemental était le Social et que 70% du budget de la collectivité territoriale qu’elle dirige était consacrée à la solidarité. Notre principal budget est consacré aux personnes en difficulté et en souffrance. Elle a insisté sur l’importance de permettre aux personnes en recherche d’emploi à retrouver un emploi grâce à des Job datings. Il faut aussi créer des places de crèches et développer les transports en commun, a-t-elle ajouté car il ne suffit pas de trouver un emploi, il faut aussi  ne pas être dans l’impossibilité de se rendre à son travail. Pour ce faire le Conseil départemental a créé 674 places de crèches. lElle a rappelé que la solidarité doit avant tout aller à ceux qui en ont vraiment besoin. Proche des réalités, la Présidente du Conseil départemental a fait le consternant état des lieux des urgences pédiatriques à l’Hôpital de la Timone où les jeunes errants côtoient les bébés en bas âge sur des lits de fortune dressés dans les couloirs. Fort de ce constat, le Conseil départemental a décidé d’injecter 20 millions d’euros  pour les hôpitaux de Marseille, d’Aix et de Salon pour rectifier le tir et essayer de redresser la situation. Les domaines de compétences du Conseil départemental recouvrent pas mal de secteurs, notamment les transports, les collèges, l’aide aux personnes âgées et il y a encore beaucoup de travail, néanmoins Martine Vassal s’est engagée à ne pas augmenter les impôts des contribuables déjà suffisamment en difficulté. Le système est usé jusqu’à la corde, il faut aller de l’avant et rompre avec l’ancienne manière de gouverner a-elle expliqué et pour ce la Présidente veut une gestion pragmatique à propos de laquelle elle rendra des comptes aux citoyens et aux contribuables. Elle a aussi promis de tenir ses engagements et de gérer avec sérieux et rigueur l’argent public. L’objectif d’être à l’avant-garde dans tous les domaines se concrétisera par une véritable politique cherchant à renforcer l’attractivité du territoire par tous les moyens, en favorisant la croissance et la création d’emplois. Le Conseil départemental injectera 300 millions d’euros par ce faire. Elle a aussi profité de la cérémonie des vœux pour lancer un appel aux journalistes en leur demandant de cesser de pratiquer le bashing systématique de leur région. « Ce n’est qu’ainsi que nous pourrons relancer l’attractivité de notre territoire et relancer l’économie » a-t-elle conclu.

Catherine Merveilleux